Montage et entretien d'un chalet

1/ Retrouvez ici quelques trucs et astuces pour monter votre chalet en bois.

L'emboîtement des madriers

Les problèmes d’emboitement entre les madriers sont le plus souvent liés à un problème de niveau. Commencez donc par vérifier le niveau de votre dalle et celui de votre construction si vous rencontrez ce problème. Malgré notre contrôle qualité, certains madriers peuvent se voiler même après leur emballage.

Dans ce cas, pour assurer un bon montage et un bon emboîtement, il vous faut contraindre le madrier concerné à l’aide d’une sangle ou d’un serre-joint (positionnez des cales pour ne pas abîmer les madriers et notamment les languettes). Une fois le madrier en position, vous pouvez le fixer à l’aide de cale en bois ou de plaque métallique avec le madrier du rang inférieur en 3 ou 4 endroits. Les cales pourront être retirées un peu plus tard dans le temps (4 à 5 mois).

Le dernier madrier du mur et le pignon

Si vous observez un décalage entre le madrier latéral supérieur et le pignon (gênant pour la pose des voliges), il vous faut :

- Vérifier le niveau de votre dalle
- Vérifier que tous les madriers soient bien emboîtés les uns dans les autres.

Si le problème persiste, vissez madrier latéral supérieur et pignon afin d’avoir un bon arasement. Remontez ensuite l’intégralité du mur concerné en tapant chaque madrier, un par un, de bas en haut pour déplacer le décalage sous le premier madrier. Il est ainsi beaucoup plus facile d’effectuer un calage.

Les pignons du chalet en bois

Les pointes de pignon sont fragiles. Il faut manipuler ces pièces avec précaution.
Si une pointe est cassée, vous pouvez quand même monter votre abri sans problème. Cette partie n’a aucun impact en terme de résistance mécanique. Vous pouvez ainsi, dans un souci d’esthétique, coller, pointer ou visser la petite partie cassée sur le madrier du rang inférieur.

Les voliges du toit

Lors de la pose des voliges, il est important de laisser un jeu de 2 à 3 mm entre les voliges pour leur permettre de prendre leur place dans le temps.
La dernière volige nécessite le plus souvent d’être délignée, c’est-à-dire recoupée sur la longueur.

Conseil : positionnez la dernière volige, placez-vous en dessous et effectuer un trait au niveau des pannes et des madriers latéraux supérieurs. Redescendez votre volige et joignez à l’aide d’une règle les points de traçage établis préalablement. Nous vous conseillons d’utiliser une scie circulaire pour effectuer cette découpe.

Le feutre bitumeux du toit

Toujours manipuler le feutre à l’aide de gants pour éviter de le déchirer.


2/ Comment entretenir votre chalet en bois dans le temps

Les portes ne se ferment plus ou mal.

Les cadres et portes de bois peuvent bouger ou subir des variations de dimension dans le temps. En cas de problème, nous vous conseillons de retirer tous les vis que vous avez pu mettre au niveau des cadres.

Il vous faut ensuite re-équerrer et régler à nouveau cadres et portes pour obtenir une fermeture correcte.
Pour ce faire, positionnez une cale contre le cadre et frapper doucement à l’aide d’un maillet ou d’un marteau. Vous pouvez également vous aidez des paumelles présentes sur les portes qui peuvent être vissées ou dévissées.

N’oubliez pas de graisser régulièrement (au moins tous les 6 mois) les parties métalliques pour faciliter l’utilisation et prolonger la durée de vie.

Le toit se déforme / Les voliges se soulèvent.

Vous n’avez peut-être pas respecté le jeu de 2 à 3 mm entre les voliges lors de la pose.
Vérifier également qu’un endommagement du feutre provoquant une infiltration n’est pas à l’origine de la prise d’humidité et du soulèvement des voliges.

En cas de soulèvement, repérez l’endroit et essayer de décaler les voliges précédentes et suivantes afin que celles qui se soulèvent puissent reprendre leur place. Si vous ne réussissez pas, il vous faut enlever les voliges pour pouvoir reprendre le chevauchement. Cette opération implique un changement de feutre bitumé.

Le feutre s’arrache

Si suite à des intempéries, des bandes de feutre se sont arrachées, il est indispensable de les re-positionner ou les remplacer pour éviter des infiltrations. 
Ils est important de vérifier tous les mois que le feutre ne soit pas endommagé.

La condensation

La condensation apparaît lorsque l’humidité de l’air ambiant est en contact avec une surface qui a une température moins élevée.

L'air chaud peut contenir plus d'humidité que l'air froid. Quand l'air humide et chaud entre en contact avec une surface froide, il ne peut plus retenir son humidité. Des petites gouttelettes d'eau commenceront à se former sur la surface froide. 

Pour minimiser le phénomène de condensation, nous vous conseillons :

 - Avant le montage : 

Prévoir un drainage avec du gravier pour empêcher l'humidité de pénétrer dans la construction par la base.
Prévoir une évacuation de l’eau éloignée de la construction
Détourner l’eau de pluie pour l’éloigner de la construction
Installer un film plastique d’étanchéité entre la dalle et la construction

- Après le montage :

Augmenter la circulation de l’air en utilisant des ventilateurs et des bouches d’aération.
Ecarter les meubles des murs de manière à faire circuler l’air entre les deux
Ecarter les articles de stockage les uns des autres pour une meilleure circulation de l’air
Utiliser un déshumidificateur.
Retirer toute eau stagnante ou source d’humidité tout autour de la construction
Créer un plancher pour isoler la dalle

Les tâches sur le bois

Des taches noires, de décoloration ou bleuissements en intérieur peuvent être dues à un taux d’humidité important dans l’abri. Ventiler au maximum l’abri pour le faire sécher le bois puis doucement dans le sens des ficres les parties concernées.
Nous vous rappelons qu’un traitement extérieur/intérieur de l’abri est impératif.

Recevez des réductions !en vous inscrivant à notre newsletter
Besoin
d'aide?
+33 (0) 1 34 07 92 42 Nous sommes à votre écoute
du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h